Dans les années 90, le vignoble de la bergerie du Trillol est une petite propriété de 8 hectares, vestiges oubliés d’un domaine jadis plus important.

D'origine anglaise, Peter Allan Sichel, propriétaire bordelais, tombe amoureux de la belle vallée de Cucugnan et achète la bergerie du Trillol. Homme du vin, il investit tout naturellement dans les vignes environnantes avec en tête un nouveau défi : celui d’appliquer son savoir-faire aux vignes d’altitude de ce petit paradis des Hautes Corbières.

Peu à peu, il réunit des parcelles au sein d’un seul domaine, Le Domaine du Trillol, qui prend le nom de Château Trillol en 2008.

 

Image à droite

Le Seigneur du Soula

Comment parler de Château Trillol sans l’évoquer?
L’emblème du domaine est un vieux chêne vert centenaire (un des plus vieux de la région) qui se trouve au milieu d'une parcelle historique du vignoble de Trillol. Les anciens en parlent comme d’un vénérable vieillard digne de respect, c’est le Seigneur du Soula.

Image à gauche

Au cours des années 90, la famille Sichel engage un long programme d'agrandissement et de replantation du vignoble pour atteindre aujourd'hui 45 hectares plantés de Syrah, de Grenache, de Carignan, de Roussanne, de Maccabeu sur deux terroirs distincts: celui de "CUCUGNAN" (Quéribus) et celui de "LA BERGERIE" (Termenès).

Outre la bergerie et son vignoble, Château Trillol dispose de sa propre cave de vinification et d’un caveau de dégustation, ouvert au public.